Recherches critiques et historiques sur la confession de Balthazar Gérard." Extrait de l'Appendix au Bulletins de l'Académie Royale de Belgique; année 1853

Titel "Recherches critiques et historiques sur la confession de Balthazar Gérard." Extrait de l'Appendix au Bulletins de l'Académie Royale de Belgique; année 1853, 59 blz. Noten.
Auteur Arendt, G.A.A.
Jaar van uitgave 1853
Citaat "Le document qui nous occupe donne lieu à trois questions prin­cipales, dont chacune a droit à un examen particulier. La pièce est-elle l'original de la confession que le meurtrier du prince d'Orange, d'après le témoignage unanime des sources, rédigea peu d'instants après son arrestation, ou en est-elle seulement une copie? Renferme-t-elle bien le texte authentique de cette confession, et, en dernier lieu, son authenticité admise, quelle en est l'importance historique? (...)Le procès de Gérard fut instruit, avec une grande rapidité, par une commission formée des juges ordinaires de la ville de Delft et de quelques membres du Grand-Conseil. La sentence qui condamnait le meurtrier à un affreux supplice fut prononcée le 14 juillet, et l'exécution eut lieu le méme jour. Dix jours après, le 24 juillet 1584, les États de Hollande prirent une résolution d'une importance tout à fait capitale pour la question qui nous occupe, et dont voici le texte:'De Staten van Hollandt hebben, op het verzoek van de Staten General, verklaert ende geconsenteert dat de confessie van den moordenaer, ofte dubbelt van dien, zal gelevert werden in handen van den president Meerkerken, omme te moegen dienen tot het maecken van het discours van het fait dat tegens Sijne Excellentie is geperpetreert, t'welck bij Monsr. Villers, den voornoemden Meerkerken ende Mr. Nicasius Sille geconcipieert ende daer nae de Staten gecommuniceert sal werden, sonder dat voornoemde confessie yemandt anders gecommuniceert, nochte visie, dubbelt, ofte lecture daervan sal gegunt nochte gegeven werden, maer dat het dubbelt van de confessie voornoemt weder daer nae in handen van den magistraat van Delf sal gelevert werden, ende voorts geordonneert, dat den officier der stadt Delf belast sal werden, alle neerstigheijdt te doen, omme te bekomen alle boeckskens die alreede op 't overlijden van Sijne Excellencie souden moegen zijn uijtgegeeven; ende voorts te informeeren, wie autheurs daervon moegen wesen, en bij wien deselve ook souden moegen zijn gedruckt, om voorts tegens deselve geprocedeert te moegen werden, als nae behooren.'Trois choses sont ordonnées par cette résolution : la rédaction d'un récit officiel de la mort du prince, la quasi-suppression de la confession de son meurtrier, et, en dernier lieu, une stricte sur­veillance au sujet de toutes les publications qui pourraient paraître sur l'événement.Par quels motifs les États-Généraux furent-ils amenés à provo­quer ces mesures? L'acte ne s'explique pas sur ces motifs; essayons de suppléer à son silence.Il existe une brochure de 14 pages in-4°, intitulée : Historie Balthazars Gerards, alias Serach, die den Tyran van 'tNederlandt, den Prince van Orangie, doorschoten heeft : ende is daerom duer grouwelijke ende vele tormenten binnen de stadt van Delft openbaer­lijk ghedoodt. Sur la page du titre se trouvent deux passages de l'Ancien Testament (Numer. XXV et I Machab., 2), une vignette et le millésime de M. D. LXXXIIII; toute indication de nom d'auteur ou de lieu d'impression manque absolument.Cette brochure est un essai d'apologie du crime de Gérard. L'au­teur se place au point de vue qui fut dans la suite celui des histo­riens espagnols les plus marquants. Il représente le meurtre du prince comme un acte légitime,…" (3-6)"Ce n'est que dans les interrogations rigoureuses qu'on lui fit subir, qu'à force de tortures on parvint à lui arracher la vérité sur le concours qu'il avait trouvé chez le prince de Parme.Le reste de la confession se rapporte aux faits qui se sont passés à Delft, et qui doivent demeurer en dehors du cadre de ces recher­ches. La tàche que je me suis imposée se trouve remplie du mo­ment où l'authenticité de la pièce acquise pour les archives du royaume ne semble plus pouvoir être sérieusement révoquée en doute, et où son importance, au point de vue de l'histoire, parait dans son véritable jour." (48)
Opmerking(en) Vgl. Gachard, Sur la confession manuscrite de Balthazar Gérard, conservée aux archives du Royaume (1853)
Trefwoorden moord Balthazar Gerards
Web links http://books.google.com/books?vid=HARVARD32044093256204&printsec=titlepage